Laëtitia
Laëtitia

Que voir à Séville en 4 jours ?

Un célèbre proverbe espagnol proclame : « Qui n’a jamais vu Séville n’a jamais vu de merveille ». Peut-être un petit peu exagéré mais pas si loin de la réalité ! La capitale de l’Andalousie est une ville envoûtante qui ne manque pas d’atouts pour séduire ses visiteurs. Séville possède un très riche patrimoine historique avec trois monuments inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, qui constituent une toile de fond idéale pour cette ville si chaleureuse qui brille encore sous le soleil en plein mois de novembre. Si vous vous demandez que voir à Séville, vous trouverez dans cet article quelques idées de visites pour découvrir la ville en quelques jours.

 

Que voir à Séville : ma sélection des visites à ne pas manquer 🙃

 

 

La Cathédrale Notre-Dame du Siège de Séville

« Notre-Dame de Paris se promènerait la tête haute dans la nef du milieu, qui est d’une élévation épouvantable » déclarait Théophile Gautier à propos de la cathédrale sévillane, l’une des plus grandes cathédrales gothiques au monde. Sa particularité est qu’elle fut érigée sur une mosquée. En effet, c’est en 1248, après avoir conquis Séville au nom du christianisme, que Ferdinand III de Castille transforma l’édifice musulman en cathédrale pour en faire l’une des merveilles actuelles de la chrétienneté. Plus d’un siècle de travaux fut nécessaire bien que deux éléments de l’ancienne mosquée furent conservés : la Giralda (ancien minaret devenu clocher de la cathédrale), devenue symbole de la ville, ainsi que le Patio de los Naranjos (ancienne cour de mosquée).

que voir a seville : la cathedrale

la cathedrale notre-dame du siege de seville

 

La cathédrale mêle différents styles architecturaux en raison de sa construction très étalée dans le temps. C’est particulièrement frappant au niveau des plafonds.

la cathedrale notre-dame du siege de seville

 

Son intérieur est un véritable musée. On y trouve plus de 500 oeuvres d’art ainsi que le tombeau du célèbre navigateur Christophe Colomb. Après avoir exploré les 5 vastes nefs, nous grimpons au sommet de la Giralda pour profiter d’une superbe vue sur la ville. 34 étages à escalader, mais ça valait le coup ! Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, la cathédrale de Séville est un must à visiter 🙃

la cathedrale notre-dame du siege de seville

vue sur seville depuis la giralda

vue sur seville depuis la giralda

vue sur seville depuis la giralda

 

 

Le Real Alcázar

Une fois la visite de la cathédrale terminée, nous partons à la découverte du monde magique de l’Alcázar et de ses jardins luxuriants. L’Alcázar est la plus ancienne résidence royale d’Europe encore en usage. C’est le coeur du pouvoir de Séville et des générations entières de monarques y ont laissé leur traçe : Al Mutamid ibn Abbad (dernier émir à avoir régné à Séville), Ferdinand III de Castille, les Rois catholiques d’Espagne, Charles Quint… Véritable oasis en plein coeur de Séville, l’Alcázar est un lieu enchanteur qui aide à comprendre la transition de l’islam vers le christianisme que connut la ville andalouse au XIIIe siècle. Nous nous baladons pendant deux heures pour découvrir ce sublime palais, entre charmants patios et remarquables jardins. L’Alcázar est considéré comme le plus beau joyau de l’architecture mudéjar sur la péninsule ibérique. Mentions spéciales pour le Salon des Ambassadeurs et sa coupole ainsi que pour la Cour des Demoiselles, sans oublier les somptueux jardins. Éblouissant ! Un temps fort de mon séjour à Séville.

que voir a seville : l'alcazar
Sur cet emplacement se sont succédé une acropole romaine, une basilique paléochrétienne et des constructions wisigothes jusqu’à l’édification d’un palais arabe au XVIIIe siècle.

que voir a seville : l'alcazar

que voir a seville : l'alcazar

l'alcazar de seville

l'alcazar de seville

l'alcazar de seville

les jardins de l'alcazar de seville

les jardins de l'alcazar de seville

Conseil pratique : pour éviter une très longue file à l’entrée, je vous conseille de réserver en avance votre billet coupe-file pour l’Alcázar.

 

 

Le Parc de María Luisa

Pour poursuivre notre exploration de Séville, rien de tel qu’une balade dans le Parc de María Luisa. Cet immense parc urbain abrite les chefs d’oeuvre les plus remarquables de l’architecte espagnol Aníbal González. Nous tombons rapidement sur la Plaza de España, une place semi-circulaire flanquée de deux tours. Le cadre est grandiose. Cette place fut érigée dans les années 1920 pour accueillir l’Exposition ibéro-américaine de 1929. Elle est traversée par un long canal de plus de 500 mètres où circulent quelques barques. Édifié en brique et en marbre, le palais qu’elle renferme est décoré de céramique peinte (azulejos). Tout autour de la place, nous apercevons des bancs illustrés, dédiés à chaque province espagnole. Chaque banc est décoré de la carte de la province, du blason de sa capitale et de mosaïques retraçant un épisode historique.

que voir a seville : la place d'espagne

la place d'espagne

la place d'espagne

le palais de la place d'espagne

bancs decores sur la place d'espagne

 

Nous continuons notre marche dans le parc et tombons sur une nouvelle oeuvre d’Aníbal González, l’architecte star de Séville : la Plaza de América. Encore une superbe place organisée autour d’un jardin central d’inspiration andalouse, avec des fontaines et des azulejos. Y cohabitent trois imposants monuments de styles différents, illustration parfaite des trois styles architecturaux qui ont marqué la ville à travers l’histoire :

  • le musée archéologique, de style néo-Renaissance
  • le pavillon royal, d’un gothique flamboyant
  • le musée des coutumes et arts populaires, de style mudéjar

 

que voir a seville : la place d'amerique

la place d'amerique a seville

la place d'amerique a seville

la place d'amerique a seville

 

 

Le quartier de Santa Cruz

Santa Cruz fut l’un de mes véritables coups de coeur à Séville. On se laisse aller à la flânerie dans ses ruelles étroites et si colorées. Outre le trio infernal cathédrale/Alcázar/Archivo General de Indias qu’il renferme, il offre à ses visiteurs d’agréables surprises architecturales et gastronomiques.

que voir a seville : le quartier de santa cruz

balade dans santa cruz a seville

balade dans santa cruz a seville

balade dans santa cruz a seville

balade dans santa cruz a seville

balade dans santa cruz a seville

balade dans santa cruz a seville

 

Je ne suis pas certaine de ma délimitation du quartier mais voici quelques jolis monuments aperçus lors de notre balade dans Santa Cruz (ou dans le voisinage proche 🙃) :

Les Archives générales des Indes : avec la cathédrale et l’Alcázar, les Archives générales des Indes complètent la triade déclarée patrimoine mondial par l’UNESCO à la fin des années 1980. Ancienne Bourse du commerce, ce monument est maintenant en charge de conserver toute la documentation relative aux territoires espagnols d’outre-mer. Des milliers de cartes y sont stockées, remontant aussi loin que la découverte de l’Amérique.

les archives generales des indes a seville

 

L’Université de Séville : avec une offre de formation très étoffée, elle constitue la plus grande université d’Andalousie et la deuxième d’Espagne. Elle est installée au sein de la Fabrique royale de tabac de Séville, un splendide édifice qui vaut le détour.

l'universite de seville

l'universite de seville

l'universite de seville

 

Le Palais de San Telmo : construit en 1682, ce monument baroque est le siège du gouvernement autonome.

que voir a seville : le palais de san telmo

 

L’Ayuntamiento : de style Renaissance, l’Hôtel de Ville de Séville attire l’oeil de par sa façade curieusement inachevée, truffée de créatures mythologiques.

que voir a seville : l'ayuntamiento

 

 

Les différents palais sévillans

L’une des nombreuses raisons pour lesquelles je suis tombée sous le charme de Séville est que lors d’une simple balade, on n’est jamais à l’abri de découvrir de véritables trésors cachés, sous forme de maisons-palais. Des lieux riches en art et en beauté, témoins raffinés d’une époque de splendeur où Séville attirait les plus grands artistes de la Renaissance. Les visites de ces maisons-palais ne sont malheureusement pas gratuites, à l’exception de certains jours de la semaine où vous serez accueilli par une interminable queue. En 4 jours, nous avons donc inclus deux visites de ces petits palais sévillans : la Casa de Pilatos et le Palacio de las Dueñas.

La Casa de Pilatos est un palais habité qui renferme de nombreuses oeuvres d’art. C’est sûrement le meilleur exemple d’architecture Renaissance de Séville. Une chouette découverte entre patios fleuris et murs ornés d’azulejos. Parfaite illustration de la noblesse sévillane !

la casa de pilatos

la casa de pilatos

la casa de pilatos

 

Le Palacio de las Dueñas est quant à lui un chef d’oeuvre andalou de toute beauté. Bâti au XVe siècle mais ouvert au public depuis à peine trois ans, il a conservé des vestiges de son style gothico-mudéjar d’origine, mais son aspect actuel est majoritairement Renaissance. Un véritable bijou architectural accompagné de jardins truffés de citronniers.

le palacio de las duenas

le palacio de las duenas

le palacio de las duenas

le palacio de las duenas

 

 

Le quartier de Triana

Triana et Séville étaient jadis deux villes différentes, séparées par le fleuve Guadalquivir. La construction du Pont Isabelle-II en 1852 les relièrent et mit un terme à cette distinction. Mais encore aujourd’hui, Triana reste un quartier à l’esprit farouchement indépendant et ses habitants se considèrent toujours trianeros avant d’être sévillans. Ancien quartier gitan de Séville, il s’est maintenant transformé en quartier d’artisans, spécialisé dans la poterie et l’art des azulejos. Il est également reconnu comme le berceau du flamenco.

Personnellement, j’ai trouvé Triana bien moins charmant que Santa Cruz, tant au niveau architecture qu’atmosphère. Nous nous y sommes baladés pendant deux petites heures, à chiner dans les boutiques de céramique, observer son architecture unique et différente du centre-ville avec ses bâtiments de brique aux azulejos peints. Vous pouvez également aller faire un tour dans le Mercado de Triana, même sans prévision d’achat. Mon endroit favori du quartier a sûrement été la Calle Betis, la façade de Triana sur le Guadalquivir. C’est un poste d’observation privilégié de la silhouette de la ville de l’autre côté du fleuve, d’où nous apercevons la majorité des monuments de Séville.

le quartier de triana a seville

le quartier de triana a seville

le quartier de triana a seville

le quartier de triana a seville

le quartier de triana a seville

 

 

Les rives du Guadalquivir

Les rives du fleuve Guadalquivir constituent à elles seules une très chouette promenade, offrant une jolie vue sur le quartier de Triana. Vous y croiserez la Torre del Oro, une ancienne tour défensive édifiée par les Almohades pour essayer de repousser la flotte espagnole de Ferdinand III de Castille. Un petit peu plus loin, nous avons tenté d’apercevoir les arènes de la Real Maestranza de Caballería, de célèbres arènes privées témoins de la tauromachie, mais la visite ne se fait que sous forme guidée et l’attente était trop importante.

les arenes de la real aaestranza de caballeria

la torre del oro a seville

les rives du guadalquivir

 

 

Les édifices religieux

Outre l’imposante cathédrale, Séville est parsemée de nombreux édifices religieux dont les visites sont, encore une fois, payantes. Pour des églises, je trouve ça un peu choquant. Par conséquent, nous n’avons pas visité un grand nombre de ces monuments, à l’exception de l’Iglesia del Salvador, ou Église du Divin Sauveur, dont l’entrée est incluse dans le billet de la cathédrale. Deuxième édifice religieux de Séville en termes de taille après la cathédrale, cette église baroque a conservé une partie du patio de la mosquée sur laquelle elle fut construite. Encore une fois, une église-mosquée ! Son intérieur possède plus de 700 oeuvres d’art, et je dois avouer que nous avons trouvé cela un peu too much 🤣

l'iglesia del salvador a seville

 

 

Le quartier de la Cartuja

Pour clore cet article, je vais mentionner La Cartuja, un quartier aux nombreux jardins peu entretenus où cohabitent sièges d’entreprises et espaces dédiés à l’art. Je ne l’inclus vraiment pas dans les incontournables de Séville, mais si vous vous y trouvez par hasard, autant aller jeter un oeil à son monastère qui accueille aujourd’hui le Centre andalou des arts contemporains et d’autres institutions.

le monastere de la cartuja a seville

le monastere de la cartuja a seville
Alice, de Cristina Lucas

 

Vous savez maintenant que voir à Séville, j’espère que cette ville vous charmera autant que ce fut le cas pour moi. Son architecture, son climat, son atmosphère, ses couleurs, sa gastronomie et ses monuments m’ont fait adorer ce séjour et classent Séville parmi mes villes favorites en Europe !

 

Voici d’autres idées de séjours en Espagne :
5 jours à Barcelone : ma liste des 25 visites incontournables

2 réponses

  1. Quel beau souvenir pour feter une dizaine rugissante !.
    Seville est un émerveillement et une tres belle ambiance sous le soleil du Sud
    Ce blog nous montre de tres belles images qui nous plongent dans l histoire de cette ville et suscite beaucoup de curiosités
    A lire en toute urgence

  2. Tout a fait d’accord avec Laëtitia pour les visites a faire. C’est une ville magique tant par la beaute de son architecture que par la lumière qui la baigne. Un de mes plus beaux longs week-end

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27 ans, Parisienne, ancienne sportive professionnelle reconvertie en freelance web. Passionnée d’exploration et de découvertes, quelle sera ma prochaine destination ?

ENVIE DE SUIVRE MES AVENTURES ?

DESTINATIONS

VISITER PARIS PAR ARRONDISSEMENT

ME, MYSELF & I

ET LE RGPD ?