Italie

Visiter Rome : mon itinéraire de 4 jours

Vestiges antiques, jardins romantiques, chefs-d’oeuvre baroques ou Renaissance, et, partout, de majestueuses basiliques, des fontaines, des trattorias sans prétention et des places trépidantes d’animation : bienvenue à Rome. L’ancienne capitale de l’Empire romain éblouit ses visiteurs par son extraordinaire dimension historique, et par ses merveilles architecturales et artistiques, marquées à jamais par les empreintes de 5 prodiges italiens : Borromini, Le Bernin, Le Caravage, Michel-Ange et Raphaël. Même en restant plusieurs semaines, il serait difficile de découvrir la capitale italienne en son exhaustivité. Une seule visite suffit cependant pour tomber sous son charme. Je vous raconte dans cet article mon itinéraire d’environ 4 jours pour visiter Rome au pas de course. Spoiler : plus de 60 km de marche vous attendent  😂

 

 

Visiter Rome : que voir et que faire en 3 jours et demi ?

 

 

Visite de Rome, jour 1 : le centre historique

 

Après un atterrissage matinal à l’aéroport de Rome Ciampino, nous nous dirigeons vers le Trastevere où nous avons réservé notre AirBnb pour la durée de notre séjour. Situé de l’autre côté du Tibre, c’est un quartier très vivant et très prisé des Romains qui affluent dans ses nombreux bars et restaurants. Nous nous baladons à travers ce dédale de rues médiévales et colorées, à la recherche de notre première pizza du séjour avant de partir explorer la ville.

visiter rome : le quartier du trastevere

 

Pour cette première journée, nous décidons de partir à la découverte du centre historique de Rome. En quittant le Trastevere, nous traversons le Pont Garibaldi, depuis lequel nous profitons d’une belle vue sur les quais de la ville et sur l’île Tibérine, l’unique île de Rome.

l'ile tiberine, seule ile de rome

 

En continuant notre chemin vers le Panthéon, nous tombons sur nos premières vues de ruines. Il s’agit du Largo Di Torre Argentina, un lieu à forte signification historique puisque c’est ici que fut assassiné Jules César en 44 av. J.-C.

visiter rome : le largo di torre argentina

 

Nous arrivons maintenant en plein coeur du centre historique de Rome. Nous sommes sur la Place de la Rotonde, bondée. En face de nous se dresse l’imposante façade du Panthéon. Bâti il y a 2 000 ans sous l’empereur Hadrien, c’est le mieux conservé des édifices antiques de Rome. Sa sombre masse grise accuse son âge. L’édifice est soutenu par 16 colonnes de granit, derrière lesquelles se dévoilent de grandes portes de bronze. Mais c’est en pénétrant à l’intérieur qu’on saisit toute la grandeur du monument, en découvrant la gigantesque coupole de 43 m de diamètre, considérée comme la plus importante réalisation architecturale de la Rome antique. La coupole du Panthéon fut longtemps la plus grande au monde, avant d’être détrônée par la coupole du Duomo à Florence. Elle est percée par un oculus de 9 m de diamètre, seule source de lumière naturelle dans le Panthéon. De nombreux personnages emblématiques de l’histoire de Rome reposent au Panthéon, comme Raphaël et Victor-Emmanuel II.

la place de la rotonde a rome
La Place de la Rotonde

le pantheon de rome

le pantheon

l'interieur du pantheon a rome

le pantheon et sa coupole

l'interieur du pantheon

 

Une fois sortis du Panthéon, nous sillonnons les ruelles pavées du centre historique et tombons sur la superbe Place Navone, la plus belle de la ville à mes yeux (elle fut d’ailleurs nommée 3e plus belle place au monde par… je ne sais plus qui). Sur cette place emblématique de Rome, nous pouvons comparer les talents des deux géants du baroque romain : Borromini qui conçut l’Église Sainte-Agnès-en-Agone, et Le Bernin qui créa la Fontaine des Quatre-Fleuves, le joyau de la place. Cette fontaine met en avant quatre personnages musculeux, chacun symbole d’un fleuve : le Nil, le Gange, le Danube et le Rio de la Plata ; le tout dominé par un bel obélisque égyptien. La Piazza Navona reflète à merveille la splendeur et l’histoire de la capitale italienne.

la place navone a rome

la place navone

eglise, fontaine et obelisque de la place navone

 

En route vers notre prochain monument à explorer, nous nous arrêtons sur la Piazza di Pietra pour admirer le Temple d’Hadrien, trop grand pour rentrer dans ma photo. Il est aujourd’hui le siège de la Bourse de Rome.

le temple d'hadrien

 

Nous nous enfonçons un peu plus loin dans le centre historique et nous incrustons au milieu d’une immense foule pour tenter d’apercevoir la plus célèbre fontaine de Rome, la Fontaine de Trevi. Chef-d’oeuvre baroque conçu par l’architecte italien Nicolas Salvi en 1732, la Fontaine de Trevi mêle marbre blanc, rochers et cascades. On y aperçoit également des figures de la mythologie et de l’histoire. Ce magnifique ensemble architectural se déploie sur 26 m de haut et 20 m de large. Des milliers de touristes papillonnent autour de la fontaine pour s’adonner au rite de la pièce de monnaie : la tradition veut que nous jetions une pièce pour être certain de revenir un jour à Rome. Quelques 3 000 € sont récoltés quotidiennement et reversés à une association caritative catholique.

visiter rome : la fontaine de trevi

la fontaine de trevi

 

Nous rejoignons ensuite un lieu plus calme, la Place du Quirinal. On y trouve la résidence officielle du président de la République, anciennement résidence des papes pendant près de trois siècles.

la place du quirinal

 

La nuit est maintenant tombée mais nous partons jeter un oeil à deux célèbres édifices religieux de la ville. Le premier, la basilique Sainte-Marie-des-Anges-et-des-Martyrs, est décevant. Le deuxième, la basilique Sainte-Marie-Majeure, est éblouissant avec ses célèbres mosaïques du Ve siècle.

la basilique sainte marie majeure

la basilique sainte marie majeure

l'interieur de la basilique sainte marie majeure

 

Sur notre chemin retour vers l’AirBnb, nous tombons sur l’un des monuments les plus impressionnants de Rome : Altar of the Fatherland ou Monument à Victor-Emmanuel II, une montagne de marbre blanc. Impressionnant. Nous y reviendrons plus tard.

C’est la fin de notre première journée. Résultat des courses : 16 km de marche  💪

monument a victor emmanuel 2 a rome

 

 

 

Visite de Rome, jour 2 : la Rome antique

 

Deuxième jour de notre périple à Rome, nous continuons notre course aux monuments. Au programme aujourd’hui : la visite de la Rome Antique. Si toute la ville est d’une incroyable beauté, son cœur antique se distingue par sa formidable concentration de sites grandioses, emblématiques du passé. Nous faisons face à quelques problèmes d’organisation ce matin et devons adapter notre programme. Ce n’est pas très grave, nous sommes à Rome, chaque coin de rue cache une jolie vue ou un édifice surprenant.

visiter rome

visiter rome : les paysages

 

En attendant notre horaire de visite du Colisée, nous allons jeter un oeil à la célèbre basilique Saint-Jean-de-Latran dans le quartier résidentiel de San Giovanni. Malheureusement, nous sommes dimanche et les édifices religieux sont fermés. Nous n’apercevons que la façade extérieure de la basilique, et non la plus impressionnante.

la basilique saint jean de latran a rome

 

Nous nous rapprochons du Colisée et arrivons sur la Via dei Fori Imperiali, mon endroit préféré de Rome. Une grande avenue entourée de pins. D’un côté, le Forum Romain, de l’autre côté, les Forums Impériaux. En face, le Colisée. Partout, des musiciens. Le décor est stupéfiant. La puissance de l’histoire se fait ressentir. Je m’imagine des milliers d’années plus tôt, entourée de gladiateurs  😂

la via dei fori imperiali

 

Devant nous se dresse maintenant le plus impressionnant des monuments de la Rome antique : le Colosseo, ou Colisée. Mondialement connu pour ses affrontements entre gladiateurs il y a plus de 2 000 ans, le Colisée est aujourd’hui l’un des premiers sites touristiques du pays, attirant plus de 6 millions de visiteurs par an. De l’extérieur, cette gigantesque arène romaine est magique. Trois niveaux d’arches, 240 arcades en tout, chacune ponctuée de colonnes à chapiteau différent (ioniques, doriques ou corinthiens).

J’ai été un petit peu déçue par son intérieur, éternellement en travaux. On y aperçoit l’hypogée, un réseau souterrain placé sous l’arène qui servait de coulisses. On y préparait les décors et les combattants (hommes et animaux) avant leur entrée en scène. Le Colisée pouvait contenir jusqu’à 50 000 personnes. Il fut inauguré en l’an 80 par l’empereur Titus, par les célèbres jeux sanguinaires qui durèrent 100 jours et 100 nuits.

visiter rome : le colisee

le colisee a rome

l'interieur du colisee

vue sur l'arc de constantin depuis le colisee
La vue sur l’Arc de Constantin depuis les gradins du Colisée

 

En sortant du Colisée, nous enchaînons par le non moins majestueux Forum Romain. Ici sont concentrés sur une immense superficie d’innombrables temples de marbre, colonnes et basiliques, très évocateurs de la vie politique et civile du grandiose Empire romain. C’est irréel de voir ça en pleine ville, je vis un véritable voyage à travers le temps. Chaque pierre porte les traces de deux millénaires d’histoire qui ont fondé la civilisation romaine ! Même si le Foro Romano n’est plus aujourd’hui qu’un champ de ruines, avec un peu d’imagination, on se dit qu’on marche dans les pas de Jules César.

le forum romain a rome

visiter rome : le forum romain

le forum romain

visiter rome : le foro romano

forum romain en italie

 

Voici quelques monuments notables du Forum Romain :

colonne de phocas sur le forum romain
Au centre de la photo, la colonne de Phocas, dernier monument édifié sur le Forum Romain
temple de vesta et temple de saturne
À gauche, le temple de Vesta. À droite, le Temple de Saturne, l’un des plus grands édifices du Forum Romain, érigé en 497 av. J.-C. Huit impressionnantes colonnes de granit.
temple de castor et pollux et temple d'antonin et faustine
À gauche, le Temple de Castor et Pollux, les jumeaux divins qui auraient aidé Rome à vaincre les latins. À droite, le Temple d’Antonin et Faustine.
maison des vestales
La Maison des Vestales
maison des vestales sur le forum romain
La Maison des Vestales

 

Nous grimpons ensuite sur le Mont Palatin, l’une des sept collines de Rome. C’est ici que Romulus aurait fondé la ville en 753 av. J.-C. Le Palatin servait de résidence aux empereurs romains, c’était le quartier le plus prisé de la Rome antique.

mont palatin a rome
La cour carrée intérieure du Domus Augustana, la partie privée du Palais Impérial de Rome
visiter rome : le mont palatin
Le Stadium Palatium

 

L’ensemble du Forum Romain ferme relativement tôt au public. Nous sommes priés de quitter les lieux au alentours de 16:15. Si vous avez encore des envies d’archéologie, vous pouvez aller jeter un oeil aux Forums Impériaux visibles depuis la Via dei Fori Imperiali. Ils furent largement recouverts par la grande avenue tracée par Mussolini en 1933, mais les fouilles entreprise depuis ont permis d’en remettre au jour une grande partie.

les forums imperiaux de rome

 

Pour clore notre journée en beauté, il nous reste un dernier monument sur notre liste : le Monument à Victor-Emmanuel II, un énorme bâtiment de marbre blanc trônant sur la Piazza Venezia. Qu’on l’aime ou qu’on le méprise (comme la plupart des Romains), il est tout simplement impossible de l’ignorer. Construit en 1885, il honore Victor-Emmanuel II, le premier roi d’Italie. Ce dernier est immortalisé sur une immense statue équestre qui donne l’impression de dominer la ville. Ce monument fait l’objet de nombreuses critiques, lui reprochant de ne pas parvenir à s’intégrer dans une ville où la grandeur émane parfois d’une simple colonne. Je ne partage pas du tout cet avis, il m’a éblouie !

Fin de notre deuxième journée. Résultat des courses : 18 km de marche  💪 Aïe, mais c’est ce qu’il faut pour visiter Rome correctement !

monument a victor emmanuel 2 a rome

monument a victor emmanuel

 

 

Visiter Rome, jour 3 : le Vatican

Pour notre troisième jour de visite de Rome, nous consacrons notre temps à la découverte de la fascinante ville-État du Vatican. Notre RDV est fixé pour 10h, nous avons donc une petite fenêtre devant nous pour explorer rapidement le quartier où nos logeons : le Trastevere. Nous montons sur le Janicule, la plus haute colline de Rome. C’est un endroit paisible, une bouffée d’air frais, qui offre des belles vues sur Rome.

vue depuis le janicule a rome

monuments sur le janicule du trastevere

 

Je ne vais pas m’attarder ici sur ma journée au Vatican puisque j’y accorde un article à part entière. Je vous laisse le découvrir : Visite du Vatican en une journée.

Nous sortons des musées du Vatican épuisés mais pas encore vaincus. Nous marchons une vingtaine de minutes jusqu’à atteindre le Château Saint-Ange ou Mausolée d’Hadrien, immédiatement reconnaissable par sa silhouette ronde et trapue. Initialement construit pour servir de mausolée à l’empereur Hadrien, il fut reconverti en forteresse pontificale au XVIe siècle.
Il abrite aujourd’hui le Musée National du Château Saint-Ange. On y trouve une collection de peintures, de sculptures, d’objets militaires et d’armes à feu médiévales. Pas très passionnant. En revanche, sa visite offre des panoramas magiques sur la ville.

Fin de notre troisième journée de visite de Rome. Résultat des courses : 17,5 km  💪

chateau saint ange a rome

vue depuis le chateau saint ange

vue depuis le mausolee d'hadrien

le pont saint ange

vue sur rome depuis le chateau saint ange

visiter rome : le mausolee d'hadrien

visiter rome : le chateau saint ange

 

Visiter Rome, jour 4 : dernières explorations

Pour notre dernier jour de visite, nous ne nous concentrons pas sur un quartier en particulier mais préférons aller jeter un oeil aux monuments qui nous ont échappé jusqu’à présent. Nous restons sur la même lancée que la veille et commençons notre journée par les Musées Capitolins. Nous arrivons sur la Place du Capitole, l’une des plus belles de Rome. Dessinée par Michel-Ange en 1538, elle contient une copie de la statue équestre de Marc Aurèle, la véritable statue étant conservée à l’intérieur des musées. La Place du Capitole est entourée par le Palais Neuf et le Palais des Conservateurs où sont aménagés les Musées Capitolins, ainsi que par le Palais Sénatorial.

place du capitole a rome
Arrivée sur la Place du Capitole par la célèbre Cordonata Capitolina

les musees capitolins a rome

 

Nous entrons maintenant dans les musées qui sont reconnus pour renfermer de superbes statues antiques. Ces musées ont été créés en 1471 et sont les plus anciens musées publics au monde. On peut y admirer de nombreux chefs-d’oeuvres d’une grande renommée :

la louve capitoline et le tireur d'epine
À gauche, la célèbre Louve Capitoline. À droite, le Tireur d’épine, datant du 1er siècle av. J.-C.
marsyas suspendu et statue equestre de marc aurele
À gauche, le Marsyas suspendu. À droite, la véritable statue équestre de Marc Aurèle.
visiter rome : les musees du capitole
À droite de la photo, l’Hercule capitolin
vue sur rome depuis les musees capitolins
Belle vue sur Rome depuis la terrasse des musées

 

Une fois sortis des ces prestigieux musées, nous nous dirigeons plus au nord pour nous rendre sur la Place du Peuple ou Piazza del Popolo. Rien d’extraordinaire, c’est une grande place renfermant deux églises jumelles et un obélisque de 36 m rapporté d’Égypte.

piazza del popolo a rome

les eglises jumelles de la piazza del popolo
Les églises jumelles de la Piazza del Popolo

 

Quelques ruelles plus loin, nous tombons sur une autre jolie place, l’une des plus célèbres de Rome, la Piazza di Spagna, ou Place d’Espagne. Cette place est mondialement célèbre en raison de son Escalier de la Trinité-des-Monts qui constitue une attraction touristique à lui-même. Ses 135 marches mènent à une église portant le même nom. L’autre élément notable de la place est sa fontaine représentant une barque en train de prendre l’eau, la Barcaccia.

l'escalier de la trinite des monts

la fontaine barcaccia

place d'espagne a rome

 

Après 16 km de marche, il nous reste maintenant très peu de temps avant notre vol retour vers Paris. Nous voulons faire un tour dans le parc le plus célèbre de la ville, le parc de la Villa Borghèse, mais nous n’avons malheureusement pas le temps de nous aventurer plus loin que la Villa Médicis, d’où le panorama est superbe :

vue sur rome depuis la villa medicis

 

 

Notre séjour à Rome touche à sa fin. J’ai été subjuguée par la beauté de cette ville et son atmosphère historique qui se ressent dans chaque quartier. Nous n’avons bien sûr pas eu le temps d’explorer la ville en sa totalité, il y a tant de choses à faire, mais nous avons pu voir énormément de choses en l’espace de trois jours et demi. Ses bâtiments colorés, son histoire, ses monuments, ses étroites ruelles et, bien sûr, sa gastronomie, ne cesseront jamais d’envoûter ses visiteurs. Seule Paris est digne de Rome, seule Rome est digne de Paris !

 

YUMMYYYY
3 commentaires
  • Elisabeth S
    Répondre

    Rien qu’en lisant cet article je me suis replongée dans l’atmosphère de Cesar et Cleopatre !

  • BrianHeada
    Répondre

    Great internet site! It looks very good! Keep up the excellent job!

  • Jamesper
    Répondre

    I appreciate looking through your web site. Thank you so much!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *