Laëtitia
Laëtitia

Que faire à Venise : mon itinéraire de 5 jours dans la Sérénissime

Venise… une ville entière classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. On la sait tous magnifique, mais on ne peut pas s’empêcher de redouter le tsunami touristique. Venise est une ville magique, stupéfiante, magistrale ! Sa beauté m’a littéralement clouée sur place, avec ses façades gothiques, baroques ou Renaissance (entre autres !), ses palais majestueux se reflétant dans l’eau, ses évocations byzantines et ses canaux étroits sur lesquels glissent les célèbres gondoles. La seule ombre du tableau : les dizaines de milliers de touristes quotidiens qui arpentent ses sites les plus renommés. C’est pourquoi trouver le moyen de s’échapper à Venise dans cette délicate période de coronavirus qui change tous les moeurs touristiques depuis un an et demi est une brillante idée. Eh oui, quelle chance inouïe d’avoir visité Venise sans être complètement agglutinés sur la place Saint-Marc, sans devoir faire 10 minutes de queue pour monter sur le pont du Rialto, avec une lagune plus paisible qu’à son habitude. 

Venise se visite en prenant le temps de découvrir ses quartiers aux atmosphères radicalement différentes, en se perdant dans ses innombrables ruelles pour arriver sur l’un de ses petits ponts si authentiques. Mais donc, que faire à Venise ? Dans cet article très détaillé, je vous raconte mon itinéraire de 5 jours dans la Sérénissime, à la découverte de ses différents sestieres (= quartiers) 🙃.

 

 

Que faire à Venise en 5 jours : mes idées de visites quartier par quartier

 

 

Jour 1 : le Dorsoduro

Pour ce premier jour d’exploration de la ville, on attaque par l’un des plus beaux sestieres de Venise : le Dorsoduro. Le Dorsoduro est un quartier plutôt résidentiel qui abrite des universités et certains des musées les plus remarquables de Venise. Ses quais ensoleillés et ses canaux paisibles sont propices à des promenades plus qu’agréables.

On rejoint le quartier par le Pont de l’Académie, l’un des quatre ponts qui traversent le fameux Grand Canal. Depuis ce pont en bois, le panorama sur le Grand Canal est tout simplement magique. Ce fut l’un de mes endroits préférés de la ville.

vue depuis le pont de l'academie

vue depuis le pont de l'academie a venise

que faire a venise : le pont de l'academie

 

On arrive ensuite devant la Gallerie dell’Accademia, un musée de rang international. Avec ses tableaux allant du XIVe au XVIIIe siècle, c’est la plus importante collection d’art de la ville, et même de la région (la Vénétie). On a fait l’impasse sur ce musée, mais l’édifice en lui-même mérite tout autant l’attention, il est superbe !

la gallerie dell'accademia a venise

 

Bon, comme on ne voulait pas être totalement incultes et ignorants, on n’allait pas bouder le deuxième stop culturel du quartier : la collection Peggy Guggenheim. Installé au bord de l’eau au sein du Palazzo Venier dei Leoni, ce musée abrite une collection d’art moderne du XXe siècle. Cette résidence privée est l’une des plus belles demeures du Grand Canal, même si vous remarquerez qu’elle est inachevée ! En effet, la construction de ce palais s’arrêta abruptement au premier étage en raison de problèmes économiques. On peut y admirer des grands noms de l’art moderne : Miró, Picasso, Pollock, Kandinsky, Dalí, Magritte ou encore Mondrian.

Bon, cette visite s’avèrera être une deuxième déception pour moi, après la désillusion du Guggenheim sur la 5e avenue de New York. Je crois que je ne suis juste pas faite pour l’art moderne… Je donnerai une troisième chance au Guggenheim si je me rends un jour à Bilbao. On persévère ! 

musee guggenheim a venise

oeuvres de dali et mondrian au guggenheim de venise
Dalí à gauche, Mondrian à droite
oeuvres de pollock au guggenheim de venise
Deux oeuvres de Jackson Pollock

que faire a venise : le musee guggenheim

vue sur le grand canal depuis la terrasse du guggenheim
Vue sur le Grand Canal depuis la terrasse du Guggenheim

 

On continue ensuite de longer le Grand Canal en direction de l’est du Dorsoduro jusqu’à arriver à l’un des bâtiments les plus emblématiques de la ville, la Basilique Santa Maria della Salute. Sachez que les édifices religieux constituent le fil rouge d’une visite de la Sérénissime. Les églises dominent les rues, se reflètent dans les canaux et s’insèrent dans le paysage urbain en s’appuyant contre les façades latérales des maisons. Il y a plus d’une centaines d’églises à Venise, chacune ressemblant à un véritable petit musée tant elles abritent d’oeuvres d’art. Au niveau style architectural, le catholicisme romain prévaut. 

Bref, revenons à notre basilique. La basilique Santa Maria della Salute a été construite dans les années 1600 dans l’espoir de vaincre une épidémie de peste. Elle est unique à Venise, de par sa coupole, son style baroque et ses proportions. On la voit de partout, elle est majestueuse ! Malheureusement pour nous, il y a des travaux de rénovation sur la basilique et sa belle façade est partiellement cachée par les échafaudages.

que faire a venise : la basilique santa maria della salute

 

On rejoint ensuite la pointe de la langue de terre du Dorsoduro où l’homme d’affaires et collectionneur François Pinault a installé son centre d’art contemporain et siège de sa fondation : la Punta della Dogana. D’ici, on profite d’une très belle vue sur différents quartiers de Venise. 

que faire a venise : la punta della dogana
À droite, vue sur l’île de la Giudecca
vue depuis la punta della dogana
Vue sur le campanile de Saint-Marc et le Palais des Doges depuis la Punta della Dogana

 

Pour terminer notre visite du Dorsoduro, on erre tranquillement de canal en canal afin de découvrir plus en profondeur ce quartier et ressentir son atmosphère paisible dans les étroites ruelles. De temps à autre, on tombe sur de magnifiques palais, comme la Ca’ Dario ou la Ca’ Rezzonico qui abrite le musée du XVIIIe siècle vénitien. Pour boucler votre journée, vous pouvez également prendre un vaporetto pour vous rendre sur l’île de la Giudecca qui appartient au Dorsoduro et complètera votre visite du quartier. 

visite du quartier du dorsoduro a venise

palais ca granda a venise
Le palais Ca’ Granda
le palazzo giustinian dans le quartier du dorsoduro a venise
Le Palazzo Giustinian

canaux dans le quartier du dorsoduro a venise

que faire a venise : balade dans les canaux du dorsoduro

petits immeubles du dorsoduro a venise

la ca' rezzonico a venise
Le superbe palais Ca’ Rezzonico

panoramas du dorsoduro a venise

palais ca’ dario a venise
La Ca’ Dario

 

 

Jour 2 : San Marco

Pour notre deuxième jour d’exploration, on se consacre au plus célèbre des sestieres de Venise : San Marco. San Marco est le coeur de la ville, le quartier carte postale avec un bon nombre de monuments exceptionnels. C’est un quartier resplendissant et raffiné, qui comprend certaines des plus belles églises de la ville. La magnificence de l’ensemble mérite qu’on accorde une journée entière à la visite de ce quartier. 

Le point de départ de la visite s’effectue sur la célèbre place Saint-Marc. Ici, on ne peut pas s’empêcher de regarder de tous les côtés, la tête en effervescence. Cette place est magistrale. Trois de ses côtés sont fermés par des bâtiments à arcades. L’un d’eux abrite le Museo Correr, le musée municipal de Venise. On peut également s’émerveiller devant la Tour de l’Horloge, un édifice style Renaissance décoré d’émaux et de dorures. Mais c’est surtout la vue sur la basilique et le campanile qui éblouit le plus.

que faire a venise : la place saint marc

visite incontournable a venise : la place saint marc

la place saint marc a venise

que faire a venise : la place saint marc et sa basilique
Trois immenses mâts de bronze se tiennent devant la basilique
que faire a venise : voir la tour de l'horloge
La Tour de l’Horloge

 

Le campanile de Saint-Marc a été édifié au IXe siècle pour servir de tour de vigie et de phare. À son sommet, on peut profiter d’une vue imprenable sur la ville : les toits ocres des bâtiments, la place Saint-Marc, les coupoles de la basilique… Mais on découvre aussi de très beaux panoramas sur la pointe du Dorsoduro avec la basilique Santa Maria della Salute, et sur les îles de la Giudecca et de San Giorgio Maggiore. Une visite incontournable !

la place saint marc depuis le campanile

vue depuis le campanile de saint marc

que faire a venise : monter en haut du campanile de saint marc

vue sur venise depuis le campanile de saint marc

 

On se consacre ensuite au clou de la visite, la Basilique Saint-Marc. Il aura fallu près de 800 ans pour aboutir à ce chef-d’oeuvre architectural, riche en inspiration byzantine. La façade extérieure est très travaillée et raffinée. On y aperçoit notamment 5 coupoles, 4 chevaux provenant de Constantinople et de remarquables mosaïques. 

que faire a venise : la basilique saint marc

la basilique saint marc a venise

 

À l’intérieur, le spectacle des mosaïques continue : tous les murs sont tapissés de mosaïques en or, c’est absolument fascinant. La basilique renferme 3 nefs et le sarcophage de Saint-Marc, mais s’approcher de celui-ci moyenne des frais supplémentaires (la visite de la basilique est déjà payante, ce qui est logique quand on voit l’étendue des mosaïques à entretenir ! ). L’expérience est radicalement différente de la visite de la Basilique Saint-Pierre au Vatican. Les styles sont incomparables, mais quel bijou une nouvelle fois. Décidément, l’Italie ne cessera jamais de m’émerveiller. 

que faire a venise : visiter la basilique saint marc

l'interieur de la basilique saint marc

interieur de la basilique st marc a venise

des mosaiques en or dans la basilique saint marc a venise

 

On se retrouve maintenant face à la deuxième merveille de la place Saint-Marc : le Palais des Doges, un monument construit en 1340, illustrant à merveille le gothique vénitien. Posé sur ses colonnes comme sur des pilotis, ce palais est tout simplement magnifique, sa façade mélangeant le marbre et la pierre.

facade du palais des doges

que faire a venise : le palais des doges
À côté du palais se dressent 2 colonnes rapportées d’Orient au XIe siècle. L’une est surmontée d’une sculpture en bronze représentant un lion ailé, symbole de Saint-Marc. L’autre met en scène Saint-Théodore (premier patron de Venise) qui tue un dragon.

le palais des doges a venise

 

L’intérieur du palais est un dédale de pièces aux plafonds exceptionnels, de grandes salles décorées de bois et d’or, et de passages plus secrets. On commence la visite par la belle cour intérieure qui renferme l’Escalier des Géants (Scala dei Giganti).

cour interieure du palais des doges

l'escalier des geants dans le palais des doges

 

On emprunte ensuite le remarquable Escalier d’Or qui mène aux différentes salles à visiter. Arrivé sous les toits, on découvre les prisons. Le moment fort est la découverte du célèbre pont des Soupirs. Les soupirs étaient ceux des prisonniers qui traversaient ce pont de pierre pour rejoindre la prison, apercevant une dernière fois l’air libre de Venise. 

l'escalier d'or dans le palais des doges
L’Escalier d’Or

salles du palais des doges

salles interieures du palais des doges

beaux plafonds dans les salles du palais des doges

prisons du palais des doges

interieur du pont des soupirs
La vue depuis le célèbre pont des Soupirs
le pont des soupirs a venise
Le pont des Soupirs
pont des soupirs de nuit
Le pont des Soupirs de nuit

 

Comptez bien 2 bonnes heures pour la visite du Palais des Doges, un monument véritablement incontournable lors de votre découverte de Venise. Une fois ces visites terminées, éloignez-vous de la place Saint-Marc pour explorer les endroits plus reculés du quartier. Vous y découvrirez de paisibles canaux, de magnifiques palais, des magasins haut de gamme, de charmantes petites places et des panoramas sur le Grand Canal toujours aussi éblouissants.

vue sur le grand canal

vue sur le grand canal de venise

le palais des doges de nuit

une place dans le quartier de san marco

canaux du quartier de san marco

promenade dans le quartier de san marco

vue sur l'ile de san giorgio maggiore

canaux de venise

le theatre de venise
La Fenice, l’opéra de Venise, de style néo-classique

canaux intimes dans le quartier de san marco

canaux etroits dans le quartier de san marco

le scala contarini del bovolo
Le Scala Contarini Del Bovolo, un palais du XVe siècle célèbre pour son escalier extérieur en colimaçon

 

 

Jour 3 : matinée au Cannaregio

Vous vous demandez encore que faire à Venise ? Partez donc à la découverte du Cannaregio, le deuxième plus grand sestiere de Venise et de loin le plus peuplé. C’est un quartier vraiment typique, loin du tape-à-l’oeil et des touristes de la place Saint-Marc, mais les locaux y abondent ! Il est périphérique mais vraiment plein de vitalité. 

La visite du quartier débute sur la place Santi Apostoli qui comprend une belle église éponyme. D’ici, on peut rejoindre le début de la Rue Neuve (Strada Nova), l’axe le plus animé du quartier. 

la place santi apostoli dans le cannaregio

la rue neuve a venise

 

À la jonction entre la Strada Nova et le Rio Terà de la Maddalena (autre axe important du quartier menant à la gare) se trouve une petite place vraiment typique où se dresse la Chiesa della Maddalena, une église de style néoclassique dont l’entrée est flanquée de colonnes. Sa structure circulaire rappelle un peu le Panthéon de Rome. On aperçoit sur la porte un symbole franc-maçon : l’oeil dans un cercle et un triangle. 

la chiesa della maddalena a venise

 

Un tout petit peu plus loin, ne manquez pas le Teatro Italia, un ancien théâtre reconverti en supermarché. L’intérieur vaut le détour : c’est assez surprenant de voir des étalages de yaourts et de jambon dans un si bel environnement 🤣. Plus loin encore, la place San Geremia, qui renferme un joli palais et une église catholique, était le lieu des anciennes corridas. 

le teatro italia reconverti en supermarche

la place san geremia dans le cannaregio

 

L’exploration du Cannaregio comprend évidemment, comme partout à Venise, de magnifiques panoramas sur le Grand Canal ou sur des canaux plus modestes mais tout aussi charmants. Aussi, ne manquez absolument pas la découverte de la Ca’ d’Oro, souvent considérée comme le plus beau palais du Grand Canal, typique du gothique vénitien avec une légère inspiration orientale. 

le casino de venise
Le Casino de Venise
le palais ca' d'oro sur le grand canal
La Ca’ d’Oro, l’un des palais les plus connus du Grand Canal

canaux du cannaregio

que faire a venise : les canaux du cannaregio

panorama sur le grand canal a venise

le grand canal de venise

le grand canal dans le quartier du cannaregio

 

Enfin, pour terminer votre découverte du Cannaregio, vous pouvez aller jeter un oeil à l’ancien Ghetto de Venise, qui cache quelques synagogues. Ce lieu n’a pas grand chose d’attrayant mais possède une forte dimension historique. Dans cette zone close de la ville, les Juifs de Venise étaient forcés de vivre séparés du reste de la population jusqu’à l’occupation de la ville par Bonaparte en 1516. Rien de très nouveau historiquement, vous me direz, mais le ghetto de Venise a été le premier de l’histoire ! On pourrait dire que c’est ici qu’a été inventé le mot « ghetto », qui donnera ensuite son nom à tous les lieux similaires créés par la suite en Europe. 

ghetto de venise
La place principale du ghetto

 

Sur votre chemin retour, passez par les hauteurs du quartier pour découvrir la belle église gothique de la Madonna dell’Orto.  J’ai beaucoup aimé explorer le quartier du Cannaregio qui change vraiment des ambiances qu’on peut trouver dans le centre-ville de Venise. Plus typique, plus local, mais tout aussi séduisant, avec des vues toujours aussi grandioses sur les canaux et les différents palais. Je vous recommande à 100% la visite de ce quartier. 

eglise de la madonna dell’orto

 

 

Jour 3 : après-midi à San Polo et Santa Croce

Pour avoir un bon aperçu de Venise en si peu de temps, le rythme doit parfois être soutenu. Après la matinée au Cannaregio, on traverse le Grand Canal pour l’exploration de deux nouveaux sestieres : San Polo et Santa Croce, deux quartiers centraux de Venise. Le quartier de San Polo est très touristique. Il y a beaucoup de visiteurs et moins d’espace qu’autour de la place Saint-Marc. On étouffe légèrement avec ce va-et-vient continuel autour du Pont du Rialto, un des monuments emblématiques de Venise. Mais bon, comme d’habitude, le jeu en vaut la chandelle !

Depuis le Cannaregio, on aperçoit nos premiers panoramas du quartier de Santa Croce, notamment la grosse coupole verte de l’Église San Simeone Piccolo. 

eglise san simeone piccolo

 

On s’enfonce ensuite dans un dédale de ruelles et de placettes qui retracent toute l’histoire de la cité. En chemin, on tombe sur de superbes monuments, comme le Musée d’Histoire Naturelle ou l’Église San Giovanni Evangelista, un magnifique édifice historique en marbre. 

le musee d'histoire naturelle et l'eglise san giovanni evangelista a venise
À gauche, le Musée d’Histoire Naturelle. À droite, l’église San Giovanni Evangelista

ruelles du quartier de san polo a venise

 

On s’arrête également pour visiter la plus grande église de Venise, un monument de style gothique vénitien du nom de I Frari. I Frari est l’un des lieux de culte majeurs de la ville. Le bâtiment est plutôt imposant !

le monument i frari a venise

 

Le moment fort de notre visite du quartier de San Polo est incontestablement la découverte du majestueux Pont du Rialto. Je ne m’attendais pas à un édifice aussi grand ! Pendant des siècles, ce pont en pierre d’Istrie était le seul moyen de traverser le Grand Canal à pied. Aujourd’hui, trois ponts supplémentaires le permettent : le Ponte dell’Accademia qui relie le Dorsoduro à San Marco, le Ponte degli Scalzi qui relie le Cannaregio à Santa Croce et le moderne Ponte della Costituzione tout près de la gare ferroviaire. 

le pont du rialto a venise

vue depuis le pont du rialto a venise

vue depuis le pont du rialto

le pont du rialto de nuit

 

Enfin, pour clôturer cette belle journée de visite qui nous aura emmenés dans trois quartiers différents, on va jeter un oeil au Marché du Rialto qui se trouve juste à côté du pont. Malheureusement, on arrive un peu tard, le marché est à découvrir le matin quand l’activité bat son plein. 

le marche du rialto

 

 

Jour 4 : matinée sur le Grand Canal

Une activité littéralement immanquable à Venise est une croisière sur le Grand Canal, l’une des « rues » les plus magiques au monde qui permet d’admirer la ville sous son meilleur angle : depuis l’eau.

Il y a beaucoup de bateaux qui naviguent sur la lagune : les célèbres gondoles qui promènent les touristes en manque de romantisme à un prix plutôt scandaleux, des embarcations plus traditionnelles comme des petites barques de pêcheurs, mais aussi des vaporetto, l’alternative bien plus économique aux gondoles pour une croisière magique sur le Grand Canal. Les vaporetto sont hyper pratiques, il y a énormément d’arrêts pour permettre de les prendre pratiquement où on veut, et il y a aussi plusieurs lignes dont des traversées qui font tout le Grand Canal et vont même jusqu’au Lido ! 

Alors, embarquez dès maintenant dans un vaporetto, choisissez une bonne place et ouvrez grand les yeux ! Tournez la tête à droite mais aussi à gauche car les deux rives rivalisent de beauté, de luxe et de prestige. On peut admirer tous les palais, c’est magique. Bon voyage au pays des merveilles !

que faire a venise : une balade sur le grand canal

que faire a venise : une croisiere sur le grand canal

que faire a venise : une promenade sur le grand canal

croisiere en vaporetto sur le grand canal

croisiere en vaporetto sur le grand canal de venise

 

 

Jour 4 : Découvrir les îles du Nord le temps d’une après-midi

Venise n’a jamais cessé de m’étonner par la diversité de ses quartiers et atmosphères. En vous éloignant de la ville par bateau en direction du Nord, la lagune change de décor et dévoile progressivement des petits îlots marécageux ensevelis sous des touffes d’herbe. Mais certains de ces îlots renferment de magnifiques villages insulaires, les plus connus étant Murano et Burano, les deux petites soeurs de Venise. 

En chemin vers Murano, on passe devant une île plutôt étonnante du nom de San Michele, qui est connue pour être l’île cimetière de Venise.

ile de san michele a venise

 

Notre premier stop est l’île de Murano, célèbre à travers le monde pour son verre soufflé, l’artisanat vénitien par excellence. Ici, vous découvrirez le verre sous toutes ses formes ! J’ai adoré l’atmosphère de Murano, ses canaux, ses boutiques raffinées d’artisanat du verre, sa quiétude. Les trois édifices à ne pas manquer sont la Basilique Santi Maria e Donato, avec ses 2 niveaux d’arcades ; le Palazzo da Mula, un beau palais gothique, ainsi que le phare de Murano qui existe depuis le Moyen-Âge ! Une visite incontournable à Venise, sous un soleil éclatant.

que faire a venise : visiter l'ile de murano

canaux de l'ile de murano

la basilique de l'ile de murano

le phare de murano

objets de verre souffle a murano

que faire a venise : l'ile de murano

l'ile de murano a venise

promenade sur les canaux de murano

balade sur l'ile de murano a venise

 

Changement de décor lorsqu’on arrive à Burano : les boutiques de verre soufflé ont laissé place à des centaines de petites maisons de pêcheurs colorées qui apportent une véritable gaieté à cette île reconnue pour sa dentelle. Ce jeu des couleurs provient en réalité des pêcheurs qui avaient besoin de repérer leur domicile dans l’épais brouillard. Le coeur de la vie de Burano se concentre autour de la place Baldassare Galuppi et de ses ruelles adjacentes. Une visite insolite un peu éloignée du centre de Venise mais que je recommande à 100% pour un dépaysement enchantant !

que faire à venise : l'ile de burano

que faire à venise : visiter burano

l'ile de burano

maisons colorees sur l'ile de burano

canaux de l'ile de burano

canaux tranquilles sur l'ile de burano

maisons colorees et canaux de burano

rue principale de l'ile de burano

la rue principale de burano a venise

 

 

Jour 5 : matinée à Castello

Nouveau quartier, nouvelle ambiance, pour ce dernier jour d’exploration de Venise avec le sestiere de Castello, le plus quand quartier de la ville et le plus proche de la mer. À Castello, l’aspect marin est omniprésent avec l’Arsenal et le Musée d’Histoire Navale, mais aussi par l’atmosphère plus lumineuse et plus aérée que partout ailleurs à Venise.

La visite incontournable du quartier est probablement l’ensemble monumental de l’Arsenal, un énorme chantier naval anciennement dédié à la fabrication des vaisseaux de guerre de la République de Venise, qui demeure aujourd’hui une zone militaire. Presque partout dans Castello, on se retrouve confronté à son imposante enceinte. Impossible de visiter cet ensemble à pied, mais sa magnifique porte et les deux lions flanqués à l’entrée valent le détour. 

l'arsenal de venise

 

Le deuxième point d’intérêt du quartier de Castello est la belle place Santi Giovanni e Paolo qui comporte 2 édifices notables de Venise : la basilique Santi Giovanni e Paolo (le panthéon de Venise), de style gothique vénitien ; ainsi que la Scuola Grande di San Marco, un très vieil hôpital public.

la place santi giovanni e paolo

 

On termine notre visite du quartier par une balade ensoleillée sur les quais de Castello, qui longent toute la rive jusqu’à rejoindre la place Saint-Marc. Une promenade urbaine hyper agréable qui offre de beaux points de vue sur des yachts faramineux, mais aussi sur l’île de San Giorgio Maggiore et l’île de la Giudeccia.

promenade sur les quais de castello
Les quais de Castello qui mènent pratiquement jusqu’à la place Saint-Marc

promenade dans le quartier de castello a venise

que faire a venise : decouvrir le quartier de castello
Balade de passerelle en passerelle, dans cette zone tranquille de maisons et de bateaux

les canaux tranquilles du quartier de castello

que faire a venise : se balader le long des canaux du quartier de castello

la via garibaldi a venise
La Via Garibaldi, l’axe majeur du quartier de Castello, une rue vivante et authentique, truffée de restaurants

canaux animes dans le quartier de castello

yachts sur les quais de castello
Ces yachts !!!

 

 

Jour 5 : après-midi au Lido 

Après 5 jours de découverte, notre séjour à Venise touche bientôt à sa fin. Il reste une visite à notre programme : l’île du Lido, la station balnéaire de Venise. Beaucoup de personnes choisissent leur hébergement sur cette île qui offre des alternatives plus économiques que le centre-ville et qui bénéficie d’une ligne directe de vaporetto. 

De notre côté, on s’y est rendu pour profiter de la plage et assister à la célèbre Mostra, le Festival international du film de Venise qui attire tous les ans certaines des plus grandes stars du cinéma. 

arrivee sur l'ile du lido a venise
Arrivée sur le Lido en vaporetto
plage du lido
La plage du Lido
maisons sur l'ile du lido a venise
Balade dans les zones résidentielles de l’île
projection de film a la mostra de venise
Projection d’un court métrage à la Mostra
l'hotel excelsior de venise
L’Hôtel Excelsior où logent toutes les stars du festival
arrivee des acteurs au festival de la mostra a venise
Arrivée des acteurs

 

 

Venise est l’un des sites les plus menacés au monde par le tourisme de masse. Les immenses paquebots sont désormais interdits dans la lagune (encore heureux), et à partir de 2022, il faudra même faire une réservation en ligne en amont pour pouvoir visiter Venise ! C’est une bonne initiative qui permettra peut-être de sauver cette ville exceptionnelle pour laquelle j’ai eu un coup de foudre magistral 😍. Venise est une ville unique qui ne ressemble à aucune autre, elle fait définitivement partie des plus belles villes que j’ai visitées en Europe.  Si vous vous demandiez que faire à Venise, j’espère que ce reportage aura répondu à toutes vos questions !

Pour d’autres idées de séjour en Italie, n’hésitez pas à consulter ces articles :
Visiter Rome : mon itinéraire de 4 jours
Visite du Vatican en une journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27 ans, Parisienne, ancienne sportive professionnelle reconvertie en freelance web. Passionnée d’exploration et de découvertes, quelle sera ma prochaine destination ?

ENVIE DE SUIVRE MES AVENTURES ?

DESTINATIONS

VISITER PARIS PAR ARRONDISSEMENT

ME, MYSELF & I

ET LE RGPD ?